Commune de

 

17 juin 2012 : LA PAROISSE EN FETE

 

 

Bénédiction du nouvel autel du chœur :

 

 

 

Le conseil de fabrique rénove depuis quelques années déjà le chœur de l’église. La touche finale a été la mise en place d’un nouvel autel des célébrants qui est en harmonie avec le maître-autel du chœur. En 2011, le Conseil de fabrique a proposé son financement à l’aide d’une opération « mécénat privé et professionnel ». De nombreux paroissiens et sympathisants ont répondu à son appel. C’est de cette manière-là que cette œuvre d’art a été financée. Ce joyau a été réalisé par l’atelier de Monsieur Jean-Jacques Erny de Colmar. L’autel fut livré pour la Saint-Blaise, le 5 février dernier. Le 17 juin, il a été officiellement consacré par Mgr Kratz par un rituel rare fait d’onction d’huile, c’est un grand moment qui restera dans les mémoires grâce à un parchemin qui a été déposé dans l’autel même.

             

 

 

Le scellement de deux reliquaires :


Toutes les églises catholiques du monde possèdent des reliques saintes. Il en est de même pour la paroisse de Blodelsheim. Malheureusement celles de notre église ont été jusqu’à ce jour, bien mal considérées et conservées de manière bien indigne, il faut le reconnaître, dans des boites en carton dans l’ancien autel des célébrants.

Le premier reliquaire a recueilli les reliques de douze saints dont on ne connaît que le nom mais dont on ne sait, ni la provenance, ni à quelle époque ces reliques furent données à notre paroisse. Ce reliquaire est placé dans une niche spécialement aménagée dans le maître-autel. Le deuxième reliquaire a recueilli les reliques de saint Anicet, saint des catacombes, que notre paroisse eut le rare privilège d’obtenir en 1846 pour l’action de l’Abbé Joseph Philippi, instigateur des Missions en Alsace après la Révolution Française et des Missions Badoises en particulier. Un mémoire a été consacré à ce patron secondaire de la paroisse en 2010.

 

 

 

Bénédiction de deux nouveaux autels latéraux et de deux châsses pour le gisant du Christ et le gisant de saint Anicet :

Les nouveaux autels latéraux sont issus de l’ancien autel du chœur, scindé en deux parties par l’entreprise Marc Vonflie de Blodelsheim qui a fait là un travail remarquable. Les châsses ont été réalisées par un ami du Président du Conseil de fabrique Patrick Decker. Dans les châsses respectives ont été replacés le gisant du Christ restauré, il y a une vingtaine d’années par feu Madame Marie-Louise Haas et un nouveau gisant pour saint Anicet suggérant son martyre, ce gisant sculpté dans du bois de cerisier a été réalisé par un sculpteur bienfaiteur et généreux donateur, le gisant a été peint en polychromie par un autre artiste bienfaiteur. D’autres personnes ont prêtées main-forte au sein de la communauté de Blodelsheim, qu’elles soient toutes chaleureusement remerciées. Sans la sollicitude de toutes ces personnes tout ceci n’aurait été possible.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La bénédiction de la Croix des Missions restaurée :

 

  

A l’issue de l’office, la Croix des Missions a fait l’objet d’une bénédiction particulière. Cette croix fut à l’origine mise en place en 1845 par la municipalité en souvenir et rappel des missions successives. Les outrages du temps finissent par avoir raison de cette croix qui menaçait ruine.Elle fut démontée. A la demande de Madame Jeanne Thuet, présidente d’honneur du conseil de fabrique,cette croix fut restaurée grâce au financement de la municipalité et mise enplace à nouveau depuis le 1er novembre 2010.

 

 

 

 

 

Inauguration de l’Espace Abbé Joseph Philippi :


L’action de cet Abbé Joseph Philippi fut immense au sein de la commune, il a fait agrandir l’église à une époque où la commune fut bien pauvre, la Hardt subissant encore les assauts des crues du Rhin et des fléaux naturels en tout genre. C’est lui qui créa, s’àlta Spitàl, sorte de dispensaire, et distribua la soupe populaire aux indigents de notre village, et fut à l’origine de ces fameuses Missions Badoises.

L’Abbé Philippi se multiplia sur tous les fronts, à tel point qu’un vicaire lui fut adjoint. Comment a-t-il pu être oublié de la sorte ? Grâce à une biographie de l’abbé Philippi trouvée à la bibliothèque de Mulhouse par Emile Decker nous en savons plus sur notre histoire locale. Avec cet « Espace » l’Abbé Philippi est enfin réhabilité !    

 

 

 

© Commune de Blodelsheim - ContactMentions légales - Webmaster -  Réalisation 2exVia avec MasterEdit® - Haut de page