Commune de

 Gimont

C’est jeudi le 5 mai qu’une vingtaine de Blodelsheimois dont le Maire François Beringer  sont arrivés à Gimont. Les familles d’accueil . Entre les habitants des deux communes, c’est une grande histoire d’amitié . Pour Blodelsheim , Gimont est synonyme non seulement de soleil, d’accent chantant et de bonne chère… mais aussi d’amitié et d’accueil. En effet, lors de l’évacuation en 1939, nombre de familles Blodelsheimoises ont été hébergées à Gimont… Ce fut le début d’une longue et solide amitié qui se concrétisa en 1982 par un jumelage.

Petit rappel historique : nous sommes le  1er septembre 1939, l’ordre d'évacuation est promulgué. Il faut partir avant minuit et se rendre à Hartmannswiller. C’est la stupeur générale !!! Il faut laisser sur place la majeure partie de ses biens… Maigre est le paquetage autorisé. Et c’est le départ vers l’inconnu. 3 septembre 1939, le convoi ferroviaire s’ébranle vers le Sud-Ouest. Le 7 septembre 1939, c’est l’arrivée à la gare de Gimont-Cahuzac. La population et  le maire Gabriel Bassat accueillent les Blodesheimois dont très peu parlent le français. Mais immédiatement, la solidarité fonctionne. Ce n’est qu’un an plus tard, en septembre 1940 que  les Blodelsheimois  retrouvent leurs maisons.

En 1977, Gimont est inondé. En souvenir de l'aide apportée par les Gimontois en 1939, la Municipalité de Blodelsheim lance une souscription. Là aussi, la solidarité fonctionne,  une subvention est attribué pour les sinistrés de Gimont.

En Juin 1982 à Blodelsheim, M. Dubarry et M. Dehlinger signent la charte de jumelage. De 1982 à 1991, des échanges ont lieu régulièrement entre les deux communes dont des échanges scolaires. Après une petite interruption, les échanges reprennent en 2003.

 

Le samedi 7 mai, les habitants des deux communes ont partagé un moment de convivialité autour d’un repas typiquement gersois. Les conversations étaient focalisées sur l’histoire et les liens d’amitié bien sûr mais aussi sur les projets pour le futur….

Profitant des cérémonies commémoratives du dimanche 8 mai, édiles et Anciens Combattants de Gimont et Blodelsheim se sont réunis, l'espace d'une matinée, pour un moment de recueillement commun. Après l'office religieux, un temps de silence en mémoire des frères d'armes disparus a été partagé devant le monument aux morts de Gimont.

La flamme de l'amitié gerso-alsacienne n'est pas près de s'éteindre.

 

© Commune de Blodelsheim - ContactMentions légales - Webmaster -  Réalisation 2exVia avec MasterEdit® - Haut de page